Remèdes naturels pour soigner une infection urinaire

infection urinaire

Selon un rapport, 2 millions de femmes environ sont atteintes par la cystite ou l’infection urinaire chaque année. Il existe plusieurs traitements pour cette maladie. Il est préférable de choisir les remèdes naturels. De plus, ces traitements ne sont pas difficiles à trouver. Vous pouvez les voir partout dans les marchés. Quels remèdes naturels choisir pour traiter une infection urinaire?  

Le thym et le citron

Le thym est une plante qui détient des efficacités antivirales, antiseptiques et antibactériennes pour soulager les symptômes et soigner les infections des voies urinaires. Il augmente les défenses naturelles pour protéger le corps contre les maladies dans la lutte. De plus, cette plante stimule l’élimination et augmente le débit urinaire, favorisant ainsi l’excrétion des bactéries associées. Afin de bénéficier de ces bienfaits, vous devez préparer une tisane au thym: versez dans 150 ml d’eau bouillante, une petite cuillère à café de feuilles séchées. Après 5 minutes de pause, filtrez-le. Par jour, vous pouvez boire 2 ou 3 verres environ une semaine.  

Les citrons ont des propriétés antiseptiques et possèdent une haute teneur en vitamine C. À l’aide de cette richesse, ils peuvent stimuler une réaction immunitaire. Afin de bénéficier de ces avantages tout en renforçant l’effet cicatrisant, il est possible d’ajouter une petite cuillère à café de jus de citron dans chaque verre. Dans les jus, les citrons sont connus pour leurs propriétés amaigrissantes et riches en vitamines. Focus sur ce genre de fruit peu énergétique pour ses avantages sur le sachet infection urinaire. Dans le site femannose.com, vous pouvez trouver un traitement naturel pour soigner une cystite et une prévention afin de prévenir cette maladie.

L’ail et le persil

L’ail dispose des propriétés antibactériennes et est capable de supprimer les bactéries qui causent des infections intestinales et urinaires. En prime, il possède un effet diurétique. Ces bienfaits sont attribués au potassium, une matière inorganique aux consommations diurétiques reconnues, et au fructose, un sucre d’origine végétale. Consommée conformément, l’ail aide les reins à éliminer. En cas de sachet infection urinaire, il est nécessaire pour vous d’en ajouter à votre menu. Selon un pharmacologue, dans l’idéal, vous devez manger une gousse par jour, écrasée ou hachée. Si son goût d’arôme vous gêne, il est conseillé de choisir un ail et confis-le dans une huile d’olive, qui est très douce, mais qui garde ses qualités.

Pour le persil, il dispose d’un fort effet purifiant et diurétique. Ses avantages sont attribués à une association sodium/potassium très élevée, aux sels de potassium qu’il contient et aux substances vitaminiques employées comme tonique veineux. Ainsi, d’après les experts, sa consommation stimule la fonction des reins et multiplie le débit urinaire, prévenant les attaques de goutte, luttant ainsi contre la conservation d’eau, traitant les infections des voies urinaires. En plus d’un autre remède naturel, il est aussi possible de l’ajouter avec une petite cuillère aux crudités et aux salades.

La canneberge (Cranberry)

La canneberge est le principal remède naturel contre le sachet infection urinaire. Selon des pharmacologues experts en médecine alternative, les petites baies rouges renferment des procyanidines, des anthocyanes et des flavonoïdes, qui entrent en jeu en assistance afin d’empêcher la bactérie E. coli. Dans la majorité des cas, cette maladie est le responsable du collage des infections urinaires à la paroi supérieure de la vessie. Les bactéries qui ne peuvent pas se fixer sont simplement chassées par des moyens naturels sans provoquer de maladie. Selon les études faites, la consommation de cette canneberge, qu’il s’agisse de gélules ou de jus, peut diminuer la fréquence des infections urinaires récurrentes de 20 jusqu’à 60 %.

D’après des recherches, boire de jus de myrtille (renfermant 36 mg de proanthocyanidines dosés) entraîne une réduction de la répétition des infections urinaires chez une femme adulte causée par certains Escherichia coli uropathogènes. Également, cet effet a été ramené avec de la poudre de myrtille encapsulée. Le jus de ce fruit (grandes bouteilles ou petites) est accessible dans les magasins d’aliments naturels. Afin d’adoucir le jus un peu acidulé, déterminez le miel de bruyère par calcul. C’est un antiseptique urinaire parfait et très utile dans le traitement naturel pour soigner une cystite. Pour ce faire, quantifier ½ à une petite cuillère à café dans un gobelet ou dans un grand verre et veillez en prendre le matin et le soir.

Vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre est connu dans plusieurs médecines anciennes (en Chine, en Inde et en Europe) afin d’apaiser le sachet infection urinaire. Une récente analyse scientifique menée par des chercheurs à Londres a prouvé qu’il possède un effet antibactérien fort par rapport à l’Escherichia coli (E. coli) est une bactérie qui réside dans le tube digestif de l’homme et des animaux à sang chaud.. Notamment, ces effets sont concédés à sa forte contenue en polyphénols, dont sont issues les pommes. Le remède traditionnel s’accomplit en prenant quelques gouttes de miel (d’eucalyptus, de châtaignier, de sapin ou de bruyère si possible) et deux petites cuillères à café de cette médecine anciennes. Tout cela réalisé deux fois par jour et dans 100 ml d’eau. Il est aussi possible d’utiliser une quantité quotidienne égale dans une salade si vous aimez le dosage du vinaigre de cidre de pomme. De plus, cette médecine ancienne est une substance naturelle afin de réduire les symptômes de l’acné et de la goutte, nettoyer le côlon et soigner les cheveux.

 

plante médicinale de Céleri
plante de Belladone