Choisir un produit d’oméga 3 de qualité en ligne

Sources naturelles d'oméga 3
Pour être certain de trouver la bonne référence de mets contenant suffisamment d’acides gras polyinsaturés, mieux vaut évaluer ce taux d’oméga 3 avec un outil fiable. Ainsi vous bénéficierez à coup sûr de leurs atouts santé !

Des nutriments sains et indispensables

Nombre de consommateurs se soucient des diverses valeurs nutritionnelles des produits qu’ils achètent car le nombre de calories n’est pas le seul indicateur pertinent en matière de diététique. Bons pour le corps en général et surtout pour le cerveau, les composants de lipides que sont les oméga 3 sont fabriqués grâce à l’acide alpha-linolénique (ALA). Par ce biais, l’organisme produit d’autres acides gras de ce type, les acides eïcosapentaènoïque (EPA) et docosahexaènoïque (DHA). Tous deux remplissent une mission très importante au niveau des cellules du cerveau. Toutefois, la transformation de l’ALA en EPA et DHA par le corps n’est pas suffisante du point de vue quantitatif. Il faut par conséquent compléter cette production organique par un apport externe. Les oméga 3 fournis via l’alimentation contribuent donc à renforcer le rôle positif de ceux qui sont générés naturellement dans l’organisme. Leurs atouts sont nombreux, à commencer par leur intérêt à titre préventif sur les maladies cardiovasculaires. Ils sont également connus pour aider la rétine à bien fonctionner. Des détails précis sont répertoriés sur unae avis afin de faire le bon choix lorsque l’on veut se supplémenter en oméga 3. Ces derniers ont une importance cruciale chez les femmes, a fortiori enceintes ou celles qui allaitent leur bébé. Outre le cerveau, ce type d’acides gras essentiels préserve également le système nerveux. Des études scientifiques soulignent tous leurs bienfaits.

Des effets sur la santé

Contre l’hypertension artérielle, les oméga 3 sont des alliés précieux : ils diminuent en douceur cette pression nocive pour l’organisme. Au niveau cardiaque, ils préviennent certaines pathologies en faisant baisser le taux de mauvais cholestérol dans le sang (LDL). Ces acides gras sont également profitables en ce qui concerne la santé mentale. Ils tendraient à diminuer la survenue des symptômes de la dépression ainsi que des démences ou de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées. Autre trouble lié à l’âge, la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) qui affecte la vision peut être retardée par l’action des oméga 3. Pour s’avérer efficace, cet apport doit couvrir les besoins journaliers recommandés en ALA, DHA et EPA. 2000 à 2500 mg d’acide alpha-linolénique sont nécessaires chaque jour tandis que 250 mg suffisent pour le DHA et l’EPA. Pour les femmes enceintes, un apport de 2250 mg d’ALA est recommandé au quotidien. En consultant les rubriques oméga 3 avis pour se faire une idée des dosages proposés, il est facile de trouver le produit le plus avantageux à cet égard. Certains aliments sous leur forme naturelle constituent eux-mêmes une source non négligeable d’acides gras essentiels dits polyinsaturés. Il est possible de combler ses propres besoins en la matière. Deux portions de poisson hebdomadaires sont conseillées (deux fois 70 g) en veillant à alterner gros poissons (thon) et petits (sardines, anchois).

Des sources naturelles d’oméga 3

L’alimentation est la première ressource à disposition pour bénéficier des atouts de ces acides gras essentiels sur l’organisme. Les fruits secs en recèlent une bonne quantité et il est donc recommandé d’en consommer une à deux fois par semaine. Six à huit de ces fruits comme l’amande, les noix ou noisettes suffisent, soit l’équivalent d’une petite poignée. Les oméga 3 sont aussi très présents dans diverses huiles d’assaisonnement que l’on peut utiliser en cuisine. Pour les salades et les crudités, mieux vaut remplacer l’huile de tournesol ou d’arachide par le même corps gras issu des noix ou du colza. Il est également judicieux d’utiliser les graines dans les plats que l’on concocte : celles de lin ou de chia (une plante florale d’Amérique centrale). Comme oméga 3 que choisir au final ? Certaines études démontrent que ceux d’origine animale sont davantage assimilables que ceux contenus par les fruits secs oléagineux et les huiles d’assaisonnement. En réalité, il vaut mieux combiner les deux car les graines végétales contiennent surtout de l’ALA. Par ailleurs, les poissons gras et autres ressources issues de la mer sont riches en DHA et EPA. Les aliments recommandés en la matière sont le foie de morue cru (et l’huile de foie de morue), les maquereaux, les sardines à l’huile ainsi que le hareng et le saumon. Cette dernière espèce est également intéressante pour ses œufs. Il faut aussi penser aux œufs … de poule si elles sont nourries aux graines de lin !

Oméga 3 et régime végan

Cette hygiène de vie privilégie les mets d’origine végétale, non issus de l’exploitation animale. Une telle alimentation exclut donc les poissons et les œufs. Les végans ont tout intérêt à enrichir leurs repas avec des fruits oléagineux mais également des graines de citrouille, des huiles de lin, de colza et de carola. Il s’agit d’une plante très ancienne originaire d’Amérique centrale, quasiment aussi riche en oméga 3 que le lin. Au-delà du respect des principes de cette alimentation, les bienfaits des acides gras essentiels sont à souligner : ils améliorent la santé de toutes les personnes qui les intègrent à leur assiette, quelle que soit la source végétale choisie. De manière générale, les oméga 3 ont aussi des effets visibles sur l’état de la peau, des ongles et des cheveux. Ils protègent contre les dermatites et rendent l’épiderme plus souple. L’EPA a la capacité particulière de ralentir le vieillissement de la peau. Une consommation régulière d’acides gras polyinsaturés a aussi pour conséquence d’embellir les cheveux, ils sont moins ternes et moins cassants. Les oméga 3 préviennent en outre la chute des cheveux surtout si on les associe à des compléments à base de zinc, de cuivre et de magnésium. Leurs vertus profitent également à la beauté des ongles qui deviennent plus solides. Un régime méditerranéen reste le meilleur moyen de concilier la qualité nutritionnelle et les acides gras essentiels. 

Vitamines : comment prévenir et soigner les carences en vitamines ?
Les compléments alimentaires anti-âge : en quoi consistent ?