Compléments alimentaires vitamine D : conseils d’achat

Compléments alimentaires vitamine D
Avec l’arrivée de l’automne, il est utile de se supplémenter en vitamine D étant donné son intérêt dans le cadre du bon fonctionnement du système immunitaire. Beaucoup de publications scientifiques ont su démontrer l’importance de cette vitamine au cours des dix dernières années et de nombreux spécialistes ont mis en garde contre les dangers d’une carence devenue tellement courante aujourd’hui qu’elle est considérée comme un véritable problème de santé. Cette vitamine, qui est synthétisée à partir de l’exposition au soleil, est non seulement importante pour la santé des os, mais elle est indispensable pour d’autres fonctions de notre corps afin de le maintenir aussi performant que possible. Et pourtant, bien que l’on parle beaucoup de la vitamine D, de nombreux doutes subsistent quant à l’intérêt de se supplémenter et à ses différents types. Essayons de comprendre ensemble quelle vitamine D choisir pour le bien-être de son organisme.

Comment faisons-nous le plein de vitamine D ?

Il existe plusieurs manières de faire des réserves de vitamine D naturelle sans avoir à passer par la consommation de compléments alimentaires. La première est l’exposition au soleil qui permet la synthèse de la vitamine D3. La seconde concerne l’alimentation avec la vitamine D2 que l’on trouve dans les poissons gras, les œufs, le foie et les légumes verts. L’exposition à la lumière naturelle est très importante, car elle nous fournit environ 80 % de la vitamine D3 dont notre corps a besoin. Les rayons ultraviolets B du soleil agissent sur la peau en stimulant la production de provitamine D3, qui se transforme en vitamine D3. Dans les autres cas, il faut s’orienter vers des compléments alimentaires dont certains sont à éviter comme c’est le cas des ampoules de vitamine D Uvedose comme en témoigne Julien Venesson. Cliquez ici pour un savoir plus

Pourquoi manquons-nous de vitamine D ?

La quantité de vitamines que nous stockons n’est pas toujours la même, malgré le fait que nous passons beaucoup de temps à l’extérieur. Certains facteurs peuvent limiter son assimilation. Le premier est le vieillissement. En effet, plus on prend de l’âge et plus la synthèse de vitamine D tend à diminuer. L’altitude et la pollution peuvent également influencer la production de cette vitamine tout comme la présence de rayons ultraviolets. Enfin, nos organismes fonctionnent tous différemment et certains sont davantage surchargés en toxines que d’autres, ce qui peut aussi créer des carences. Un grand manque de vitamine D peut provoquer du rachitisme, en particulier chez les enfants, une fragilité osseuse et de l’ostéoporose dans les cas les plus graves pour ne citer que ces quelques exemples.

Qui a besoin de vitamine D ?

De manière générale, il est possible de prendre de la vitamine D de novembre à mars afin de compenser le manque d’exposition au soleil. En cas de doute, il est toujours recommandé de consulter son médecin traitant qui pourra vous prescrire des analyses sanguines. C’est à partir des résultats de ces analyses qu’il vous sera possible d’optimiser les quantités de vitamines à absorber. La prise de sang sera aussi un bon moyen de s’assurer que vous ne manquez pas d’autres choses et ainsi d’adapter votre consommation de compléments alimentaires à votre problématique. Bien qu’on dise qu’une grande partie de la population est carencée, certains publics le sont bien davantage. On peut mentionner les personnes âgées, les enfants en pleine croissance et les individus qui ne sortent pas de chez eux. On peut aussi citer ceux qui ont la peau foncée ou qui emploient de la crème solaire à outrance l’été. Évidemment, certaines maladies comme celles affectant les reins, le foie et la thyroïde ou l’utilisation de certains médicaments peuvent aussi être des raisons de manquer de vitamine D. Même si les valeurs sont bonnes, les experts conseillent de faire des compléments pendant l’hiver, car le mode de vie auquel nous sommes habitués aujourd’hui réduit rapidement les quantités stockées dans l’organisme.

Quels sont les types de compléments en vitamine D disponibles sur le marché ?

Si vous avez déjà acheté des suppléments de vitamine D sans ordonnance, vous aurez compris qu’ils ne sont pas tous identiques. Il faut savoir qu’il n’y a pas réellement de bonne ou de mauvaise vitamine et que c’est surtout la manière de l’utiliser et le dosage qui la rendra efficace. Essayons de comprendre les principales différences pour trouver la meilleure. Le premier supplément est celui qui est labellisé vitamine D3 par les fabricants. Bien que nous l’appelons communément « vitamine D », il en existe différentes formes : parmi toutes, les D2 et D3 sont les plus populaires, même si la D3 est considérée comme la forme la plus adaptée à notre corps, notamment pour prévenir la fragilité osseuse. Pour en obtenir en grande quantité, elle est extraite quasi exclusivement du lichen islandais. On trouve aussi de la Vitamine D avec ou sans vitamine K2. Il faut savoir que les vitamines vont souvent par paires, et la vitamine D ne fait pas exception à cela. En général, elle s’accorde plutôt bien avec la K2. Ensemble, elles interviennent dans la production du calcium, qui contribue également à prévenir la fragilité osseuse. C’est dans ce cas la forme de la vitamine K2 qui fait la différence : celle qui est considérée comme la plus bioactive est la MK-7, tandis que la MK-4 est considérée comme moins efficace. Enfin, on trouve dans le commerce de la vitamine D complexe : les plantes créent une synergie lorsqu’elles travaillent ensemble ; les bienfaits de la vitamine D peuvent être accrus par la présence de plantes riches en minéraux et autres nutriments, qui permettent de renforcer l’action de la vitamine dans les tissus. Dans ce cas, le supplément est appelé un complexe. L’une de ces plantes est la prêle, qui contribue à reminéraliser les tissus, en particulier les ongles et les cheveux, grâce à sa forte concentration en silicium et en vitamines.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *