Quels remèdes de grand-mère pour lutter contre l’état grippal et le rhume ?

Une variation de température subite ou l’installation progressive de l’hiver entraîne un rhume ou autres déconvenues respiratoires, notamment pour les gens sujets aux allergies. Mais l’accès aux médicaments n’étant pas évident pour tout le monde, le recours aux remèdes de grand-mère s’avère être une solution intéressante. Et pour cause, puisque maintes études spécialisées ont démontré que les plantes du jardin pouvaient venir à bout du virus responsable de cette maladie.

Quels symptômes ?

Si la période de Noël symbolise surtout la joie et l’effervescence à cause des ambiances de fête, les blancs manteaux de neige et les vents glaciaux apportent également des réalités moins féeriques. Les infections hivernales frappent effectivement les plus fragiles, et il convient de se préparer sérieusement pour avoir un état physique capable de résister à cette attaque grippale. Si par malheur, l’on ressent une congestion ou un écoulement nasal, c’est que le rhume a déjà investi les conduits respiratoires. Sans traitement, la grippe en elle-même peut lui succéder. Les maux de gorge et les céphalées vont alors se manifester. Pour finir, une sensation de faiblesse s’installera petit à petit, et des frissons vont parcourir le corps.

Remèdes de grand-mère

Si l’un, plusieurs ou la totalité de ces symptômes se présente, pas de panique. Nul besoin de chercher un médicament, des produits habituels qui poussent peut-être dans votre jardin, au pire dans le voisinage, peuvent vous tirer d’affaire facilement. Des plantes, fruits ou légumes disposent parfois de vertus pouvant les aligner à des antibiotiques naturels. L’exemple le plus simple est représenté par le citron ou l’orange. Les agrumes possèdent en effet une teneur très élevée en vitamine C, utile pour aider contre les agressions virales comme la grippe. L’on peut également se tourner vers le persil, riche en fer. Cet élément est nécessaire à la création des globules rouges et blancs. En combinant ces deux produits, l’on obtient une composition complémentaire, la vitamine C favorisant l’assimilation du fer par notre organisme.

Méthode d’application

Outre les fruits et légumes précédemment cités, de nombreux autres plantes et végétaux poussant dans les jardins ou faciles à trouver au marché peuvent venir à notre secours dans nos moments de faiblesse, lorsque l’état grippal s’est installé. À consommer au naturel, en infusion, en tisane ou en décoction, ces produits nous aident à stimuler notre système immunitaire. Dans la mesure où l’on se sert à bon escient de la nature, la guérison est assurée.

Faire une tisane : plante unique ou mélange de plantes ?