Plante de Thym

Latin : Thymus vulgaris

Description de la plante

Élément caractéristique de la flore méditerranéenne, le thym est la célèbre farigoule des garrigues provençales. Connu surtout pour ses qualités aromatiques, il a aussi de très nombreuses propriétés médicinales. Fortifiant et antiseptique, le thym soulage aujourd’hui encore de multiples affections, plus particulièrement les troubles respiratoires. Le thym commun est une variété cultivée du thym sauvage, ou serpolet, originaire d’Europe du Sud. Il est aujourd’hui cultivé dans le monde entier, par semis ou bouturage au printemps, sur les sols calcaires. On cueille les parties aériennes à la fin de l’été.

Principaux Effets

  • Antiseptique
  • Tonique
  • Décontractant musculaire
  • Expectorant
  • Vermifuge
  • Antioxydant

Usages traditionnels et courants

Infections : Le thym est excellent contre la bronchite, la coqueluche, la pleurésie. L’infusion soigne les infections bénignes de la gorge et des bronches.

Asthme et rhume des foins : Le thym est prescrit aux enfants asthmatiques. Il est efficace en cas de rhume des foins.

Vers : Le thym est prescrit aux enfants comme vermifuge.

Usages externes : Appliqué sur la peau, il soulage les piqûres d’insectes. On l’utilise en cas de douleurs sciatique ou rhumatismales. Il soigne aussi l’herpès, le pied d’athlète, les aphtes, les mycoses, la gale et les poux.

Plante d’hydrocotyle asiatique
Plante de Séné d’Alexandrie